Parler de soi n'est pas chose aisée. Ce que l'on fait s'en acquitte bien mieux.
Pour l'anecdote: Atterri en plein milieu du dernier triomphe de la folie meurtrière mondiale.
Passée l'insouciance, cinquante-cinq années d'autothérapie hors contraintes au travers
d'improvisations instinctives, libres, rapides et non répétées. Souvent suggérées, selon l'humeur 
et l'époque, par la nature du support et la potentialité des matériaux consentants.
Soit, en parallèle à l'alimentaire (graphisme, décoration, direction artistique, enseignement.)
plus de 3000 'pages' à ce jour, comme autant d'impressions spontanées, émotions passagères
ou violents exutoires signifiant le bloc-notes encombré d'un laboratoire tant ludique que salutaire.
Au visiteur non superficiel l'art d'en décrypter la synthèse et en ressentir ce que bon lui sied.
Merci.